SYNTHÈSE HAUTE FIDÉLITÉ

Enceintes acoustiques pour passionnés de musique conçues et fabriquées à la main par Eddy Lux en Alsace

Une révolution dans le monde de l’enceinte acoustique !

Nous ne voulions pas créer une Nième enceinte acoustique audiophile. Notre cahier des charges était d’emblée très exigeant : l’émotion du concert à domicile.

Nos intuitions ont toujours été notre seul moteur, les nombreuses difficultés ne nous ont jamais découragés et nos recherches nous ont amené hors des sentiers battus là où personne ne s’est encore jamais aventuré.

Cette véritable révolution était nécessaire, nous l’avons menée jusqu’au bout pour enfin pouvoir accéder au réalisme du concert.



Préambule : Chère lectrice ou lecteur, pardon pour la longueur quasi inadmissible en ces temps modernes mais je tiens à donner notre point de vue sur cette situation paradoxale, je lui dois bien cela elle a été le moteur de ma motivation !

Le marché des enceintes acoustiques « haute fidélité » est pratiquement entièrement constitué par un seul type d’enceintes électrodynamiques, il s’agit du choix pour la plupart des constructeurs de fabriquer des enceintes acoustiques dites « bass-reflex » reconnaissables à une ouverture sur leur face avant ou arrière, généralement un évent circulaire. Bien que le choix de la technique change un peu en fonction de chaque constructeur il n’en demeure pas moins que toutes les enceintes bass-reflex ont en commun l’utilisation ou plus exactement le recyclage (à des fins que l’on peut voir plus tard si vous êtes encore là) de l’onde arrière émise à l’intérieur du coffret par le haut-parleur de grave qui peut ressortir de son enclos, cette onde porteuse d’informations musicales d’un autre temps va tout simplement se mélanger avec les ondes musicales émises par les membranes des hauts parleurs, c’est ce point commun qui précisément caractérise la technique dite « bass-reflex ».

On verra que si tous les fabricants ou presque se tournent vers cette technique c’est qu’il y a une bonne raison… Du point de vue du passionné de musique cela commence à se compliquer car où qu’il aille il écoutera toujours des enceintes bass-reflex, cela nous a amené à une situation paradoxale. Une autre technique de fabrication consiste à faire des enceintes closes, il y en a relativement très peu et celles qui sont disponibles dans cette philosophie sont quasiment toutes des petites enceintes. Comme son nom l’indique elle est parfaitement close, l’onde arrière du haut-parleur de grave ne peut pas sortir du coffret, c’est l’inverse de ce qui se produit dans une bass-reflex. Ce qui alimente le paradoxe c’est que le passionné de musique, très habitué aux effets séduisants et très tenaces des bass-reflex ( l’effet est généré par cette onde arrière que l’on rajoute à la musique ) est heureux avec ses enceintes et lorsqu’il écoute une de ces petites enceintes closes il les trouve bien sûr musicales mais il ressent quasi systématiquement un manque en comparaison de l’enceinte bass-reflex. Voilà notre système d’équation complexe que nous avons voulu résoudre ! Pourquoi les petites enceintes closes qui ont certes un manque dans la première octave mais qui sont justes ( les temps d’émissions des hauts parleurs étant corrélés la musique est parfaitement reconstruite, le reste étant de la littérature ) n’arrivent-elles pas à faire basculer la balance en leur faveur en comparaison des enceintes bass-reflex qui toutes sans la moindre exception sont fausses en toute rigueur ?

Pour répondre à cette question, la plus fondamentale que nous ayons trouvée il faut s’intéresser de plus près à ces effets spectaculaires des bass-reflex d’une part et d’autre part analyser le manque dans la première octave de la petite enceinte close. On s’intéresse à une situation générale car certains mélomanes préfèrent d’emblée la petite close qui ne fait pas tout mais ce qu’elle fait est bien en place et juste comparé aux défauts des enceintes bass-reflex même si leurs sirènes sont si séduisantes.

A y regarder de près, les soucis de deux enceintes sont liés : l’onde arrière des bass-reflex produit avec ses sons décalés ( le terme physique est « déphasés » ) dans le temps une image tridimensionnelle qui a un pouvoir de séduction sur la plupart des gens et cet effet un peu magique les concepteurs d'enceintes l’ont bien vite compris, la technique du bass-reflex n’a fait que croître pour finalement devenir la solution majoritairement adoptée par ces derniers.

Pour la petite close c’est un peu l’inverse car au lieu d’ajouter des informations fausses comme c’est le cas des bass-réflex on enlève des informations justes à un endroit malheureusement important pour disposer de l’espace, de l’atmosphère ou de l’ambiance de la musique. Comprenez par là qu’il y a une différence fondamentale dans cette arithmétique car on enlève rien du tout mais naturellement il manque une partie du spectre. Il faut en effet que l’enceinte puisse descendre bas dans la reproduction des fréquences graves ce qui de tout temps a posé un sérieux problème, autant dire une raison pour certains constructeurs de tourner le dos à l’enceinte close pour finalement occuper quasiment tout le marché avec la technique du bass-réflex.

Il n’en reste pas moins que notre enceinte close offre au mélomane une lisibilité juste du dialogue musical et lors d’une écoute comparative la petite risque de ne pas faire le poids à coté des effets d’une « image » dont beaucoup semblent ne plus pouvoir se passer. Comme pour d’autres fabricants la solution théorique pour retourner cette situation paradoxale va être tout simplement notre cahier des charges : il faut inventer une nouvelle enceinte acoustique close capable naturellement de garder le dialogue musical juste, il n’y a absolument rien de mieux à faire que de corréler les temps d’émissions des hauts parleurs pour parfaitement reconstruire l’intégrité des instruments et par cette parfaite cohérence obtenir un dialogue musical juste tout simplement, il n’y a rien de plus que l’on puisse demander à une enceinte acoustique, totalement impossible pour nous de déroger à cette donnée fondamentale de la musicalité et il faut absolument trouver un moyen d’aller chercher les informations de la première octave celle qui fait si cruellement défaut sur les enceintes acoustiques. Une telle invention permettrait au final de réussir à faire quasiment l’unanimité car d’une pierre deux coups cette enceinte si elle arrivait à exister pourrait démontrer facilement que les enceintes bass-reflex ne sont pas aussi musicales que l’on veuille bien le dire car les effets jusque là bien admis se révèleraient bien artificiels en comparaison d’un registre grave non redondant, parfaitement en place et qui permettrait une lisibilité et un silence incomparables avec un espace cette fois-ci réaliste. Bref, rien de moins que de commencer sérieusement à en finir avec cette drôle d’époque qui prête à des fausses enceintes des vertus musicales qu’elles n’ont pas du tout. Nous y avons mis toute notre énergie et consacré tout notre temps mais les enceintes Xulyde MD existent maintenant et représentent cette révolution qui a trop tardé… et merci pour votre patience !

Qui sommes-nous ?

Revendeur haute fidélité depuis 1987, notre magasin avait sélectionné la quintessence des produits musicaux. Celle qui est rare et en dehors des modes éphémères. Entre autres nous étions revendeur des marques Naim Audio, Linn, Arcam, Creek, Rega, Spendor, Mulidine, Confluence etc….
En 2000 nous avons commencé à concevoir nos propres produits. Dans des boitiers en bois, choix uniquement adopté pour raisons musicales nous avons fabriqué des lecteurs CD, des amplificateurs intégrés et un système actif pour alimenter les MD3 dont les débuts datent de 2005.

En mai 2005, habités par une bonne connaissance des produits Naim nous avons créé notre forum que nous avons presque entièrement dédié à tous les amoureux de la marque Naim Audio. Il est désormais devenu un forum culte pour tous les « naimistes » qui pratiquent la langue de Molière dans le monde. Un espace de discussion pour nos propres produits Xulyde y figure en bonne place ! N’hésitez pas à consulter cette mine d’informations !

Lien vers le forum

Nos produits

« MD » pour Mécaniquement Découplée, nos enceintes ont cette faculté unique pour s’approcher au plus près de l’intention des musiciens. Rien ne vous échappe, tout est parfaitement à sa place, le moindre accent musical sculpte le silence pour une émotion inégalée, vous allez redécouvrir toute votre musique !

La musicalité des enceintes Xulyde MD ne peut s’exprimer par des chiffres. Pour le passionné de musique exigeant seule une écoute déterminera si ce qu’il écoute est de la musique. Pour les questions de cohérence du système haute fidélité autour des enceintes acoustiques notre longue expérience sera entièrement à votre service. Une écoute dans votre environnement sera mieux que tous les discours audiophiles. Vous serez surpris de pouvoir vivre l’émotion du concert chez vous !

Photo MD1

MD1

89 cm | 26 cm | 18 kg

Une petite colonne en finition placage noyer de 89 cm de haut, de 26 de large et de 22,5 de profond pour 18kg , elle permet de rentrer de plein pied dans un monde où la musique est évidente dès la première seconde.
Ne vous fiez pas aux dimensions modestes de l’enceinte car elle sait pousser dans la première octave comme aucune autre ! Cette prétention est mûrement pesée, la MD1 offre une musicalité extraordinaire. Elle distille déjà beaucoup de plaisir avec un modeste intégré comme le récent Naim Nait XS ou l’extraordinaire intégré d’époque de Julian Vereker * le fameux Nait mais elle ne craint pas bien au contraire l’autorité d’un Nap 300. Tout est quasiment là dont rêve le mélomane exigeant : la vie et le caractère de l’expression musicale, une finesse de timbres, un silence magnifique qui permet une lisibilité toute nouvelle. Tout est parfaitement à sa place et chante avec une aisance insoupçonnable, le naturel est confondant et la poussée physique qui vous donne l’illusion du concert n’est pas en reste !

* Julian Vereker est le regretté fondateur de la marque anglaise Naim Audio. Son talent et son génie ont été la plus grande source d’inspiration, c’est Naim Audio qui le premier a utilisé le découplage mécanique sur ses modèles d’enceintes qui sont devenus des mythes

Photo MD1

MD3

120 cm | 37 cm | 40 kg

Disponible en plusieurs essences de placage, les MD3 sont un peu plus grandes que les MD1 ( 1m20 de haut pour 37cm de large et 31 de profondeur pour 40 kg ) mais surtout elles sont fabriquées avec à l’intérieur de l’enceinte une structure en acier entièrement soudée. C’est ce qu’il faut pour pouvoir écouter un piano de concert avec son énergie et son ampleur ! La mise en phase parfaite que permet encore une enceinte deux voies conjuguée au découplage sans compromis permet de découvrir la musique sur les dix octaves, c’est une enceinte acoustique unique qui comblera le plus exigeant des passionnés de musique.

Vous êtes en bonne place au concert , l’émotion atteint son paroxysme !


L’instant de vérité, l'installation !

Fondamental pour qu’un système musical soit vivant et cohérent, l’installation à domicile est le seul moyen pour nous d’être sûr que le système exprime tout son potentiel. C’est en effet lors de ce travail délicat qu’on peut donner libre cours à toute son expérience.

Ici, nous prenons le temps de vous installer le système à domicile avec un soin tout particulier. C’est le dernier maillon d’un système de qualité. Il est essentiel et gratuit. Pour un plaisir inépuisable.

Nous contacter

Pour vivre l’écoute d’un système musical en toute sérénité, nous vous remercions de bien vouloir nous appeler pour prendre rendez-vous ou pour une démonstration chez vous dans votre environnement.

Synthèse-Hifi

2, rue du Rhin

67240 Bischwiller

03 88 63 61 21

Quelques notes supplémentaires

Nous avons ici nos réponses à quelques questions que l’on peut se poser lorsqu’on est passionné de musique à la recherche d’un système musical. Nos réponses sont forgées par de nombreuses années d’expérience, une aide précieuse pour la quête du Graal !


Un système musical est composé de trois éléments : la source ( matérialisée ou dématérialisée ), l’amplificateur et les enceintes acoustiques. La difficulté avec ces trois éléments est d’obtenir un système le plus cohérent possible en fonction du budget.

Pour ce qui est du poids de chaque élément dans un système haute fidélité il y a de fortes chances que vous allez trouver toutes les combinaisons possibles en fonction de l’avis de votre interlocuteur et de la philosophie des constructeurs. Naim Audio et Linn par exemples, deux fameux constructeurs du Royaume Uni ont adopté la règle de la « source first ». Pour d’autres encore c’est l’électronique ou l’amplificateur qui paraît très important.

Enfin quelques uns dont nous faisons partie pensent que c’est dans l’enceinte acoustique que l’on perd le plus de musique car c’est dans l’enceinte acoustique que, de très loin, la musique est la plus maltraitée jusqu’à faire disparaître la musique même : un filtre « découpe » les instruments en deux ( et encore si ce n'est qu'une deux voies… ) et c’est l’enceinte qui a la lourde charge de reconstruire parfaitement l’intégrité des instruments, seule gage d’obtenir alors un dialogue musical juste.

Ni la source, même la plus faible, ni l’électronique avec une faible capacité de courant n’infligent une telle torture au message musical. Cette constatation donne matière à réfléchir quant au poids de chaque élément…

Nos enceintes n’étant pas des bass-réflex au grave redondant, elles se placent contre le mur arrière et libèrent par conséquent un maximum de volume devant elles.

L’équation est la suivante : sachant qu’il faut se mettre à environ trois mètres de distance, que l’écartement entre les enceintes est assez faible ( moins de deux mètres d’ouverture ) et que les murs latéraux devraient se trouver à au moins quarante centimètres, voici dessiné les contours d’une petite pièce qu’on pourrait qualifier de minimale ( moins de 12 m2 ) ! On est loin de la grande pièce, ce qui nous fait dire que nos enceintes font de la musique dans toutes les pièces, qu'elles soient grandes ou petites !

Pour nos enceintes la taille de la pièce n’est pas un souci et dans la mesure où nous nous occupons entièrement de l’installation cette question est résolue… il faut simplement disposer de la place sur le mur où se posent les enceintes, c’est vraiment le seul souci qui nous vient à l’esprit !

Mentions Légales